Abonnez-vous à la newsletter !

mercredi 17 décembre 2014

[travail, économie et territoires] Mettre en place un "tiers-lieu" au service de "La Nouvelle France Industrielle"




Vous êtes un industriel et vous rêvez de développer de l'innovation ouverte, de fabriquer de l'intrapreneuriat, expérimenter les principes de l'Usine du Futur ? 

Cet article est fait pour vous montrer l'intérêt de penser votre économie industrielle comme un système de production agile et souple et ainsi tisser un écosystème de flux d'informations et de savoirs.
[cf. les enjeux de l'Observatoire des Usines du Futur de Fives Group]

Vous êtes un élu d'une collectivité locale urbaine, périurbaine rurale et vous souhaitez un avenir pour des bâtiments vides de votre commune, dynamiser la vie de votre territoire, développer une programmation culturelle attractive ? 

Cet article va vous présenter les principes de l'Espace Hybride au service de votre écosystème territorial, de la valorisation de votre patrimoine et de son développement socio-économique.
[cf. les enjeux de l'innovation publique à la Cité de l'Innovation publique]

Vous êtes un collectif d'habitants, d'associations d'entrepreneurs et vous rêvez de dynamiser votre territoire en partageant des idées, en réseautant plus activement, en mutualisant des équipements, des actions de communication et des espaces au profit de votre trésorerie ? 

Cet article doit vous permettre de mieux comprendre l'intérêt de ces espaces hybrides, souvent une véritable clé de voûte des projets collectifs, des logiques coopératives et des rencontres créatives.
[cf. les enjeux de l'entrepreneuriat agile et créatif, d'habiter le territoire de façon symbiotique]

Pour commencer, voici une brève définition d'un "tiers-lieu" (source : Laboratoire MoviLab) :
Né d'une approche sociologique de nos territoires, le concept de "Tiers Lieux" se développe en France et dans le monde à grande vitesse. Ils sont destinés à être des espaces physiques ou virtuels de rencontres entre personnes et compétences variées qui n'ont pas forcément vocation à se croiser.
Nous tendons davantage vers la deuxième définition, renvoyant à l'idée d'une communauté d'usagers autour d'un lieu physique et/ou symbolique, mais aussi à l'idée d'économie sobre, créative et résiliente des territoires et des organisations
Nous vous renvoyons notamment au dispositif "Terres Créatives les communautés" que nous développons depuis début 2014 ainsi qu'à l'ouvrage "L'Art de fabriquer l'alchimie heureuse et créative des territoires" dont nous éditons actuellement la seconde édition. 
Le tiers-lieu est un espace modulaire polymorphe offrant un lieu physique et/ou symbolique à une communauté d'usagers. Il est polymorphe car il peux prendre des formes variées en fonction des besoins d'un territoire et des communautés d'usagers. En ce sens, il n'existe donc pas de tiers-lieu type. Il est par ailleurs modulaire car à l'image d'un camembert de Trivial Pursuit, il peut être composé d'un ensemble de modules dont chacune dispose d'un référentiel clair (services).
Le tiers-lieu est un espace modulaire polymorphe, devant pouvoir s'adapter aux besoins, aux usages, aux services développés.

Voici ensuite une brève présentation de ce que pourrait être un "tiers-lieu idéal". 
On peut voir l'intérêt de mixer les publics, métisser les espaces tout comme de les rendre modulables en fonction des besoins et des publics (conférences, tables rondes, world café, espace d'expérimentation numérique ou manuelle, ateliers collectifs...).



Et les exemples ne manquent pas pour illustrer les possibilités illimitées de composer des espaces hybrides.

- L'Usine Nouvelle de Ligugé (86) associe espaces de coworking, plateau de tournage, activités créatives, coopérative d'entrepreneurs de la culture et du numérique, fablab ... 
- Les Tuileries de Niollet (16) associe espaces verts pédagogiques et de production vivrières, ateliers de sensibilisation à l'éco-citoyenneté, maison d'habitation, salle de réunion, couveuse d'activités, oeuvre de Land art ...
- Le Solilab à Nantes (44) associe un incubateur de projets d'économie sociale et solidaire, une cantine locale, des boutiques, des bureaux d'associations et entrepreneurs, des ateliers de coaching ...
- Le Jardin éco-poétique du 16 bis" et celui du 54 à Saint-Ouen (93) associe jardin partagé, espace de pédagogie innovante (artistique, écologique et citoyenne), espace de performances ...
- La Poste Lab à Paris associe espace bancaire, de services de messagerie mais aussi un espace d'impression 3D ...

Nous accompagnons tous ces types de projets, au service des organisations et des territoires...

Les clés de réussite d'un tiers-lieu peuvent se retrouver (d'après Kaizen Magazine et nous y retrouvons) dans :

  • Small is beautiful : pas de projet surdimensionné
  • mutualiser le lieu pour croiser les publics et amortir les investissements
  • du très haut débit pour accéder aux usages professionnels actuels
  • bâtir un réseau humain autour du tiers lieu
  • créer un lieu qui donne envie de s’y rendre (esthétique, pratique, accessible)
  • favoriser le coworking, on cherche à relier des personnes
  • penser aux animations pour dynamiser l’endroit ...


Enfin, voici un bref retour sur l'enquête élaborée par LBMG Worklabs en 2014 sur les espaces de télétravail et les tiers-lieux et leurs impacts sur les salariés.
  • plus du tiers des salariés (36 %) se déclare plus efficaces en tiers-lieux qu'au domicile. Les inconvénients évoqués du domicile sont déjà bien connus : problèmes de place, d'équipement, de frontière entre vie professionnelle et vie familiale,
  • la moitié des salariés interrogés (50 %) signale une diminution du stress et de la fatigue principalement liée à la réduction du temps de transport. Certains répondants ont ainsi économisé jusqu'à 2 heures par jour sur les transports. En moyenne, le gain de temps a été réparti équitablement entre vie professionnelle et vie privée,
  • le sentiment d'appartenance à l'entreprise est impacté positivement pour le tiers des salariés (31 %) et reste neutre pour les autres (69 %). Ce résultat est donc contraire aux attendus et aux idées reçues !
  • plus d'un salarié sur cinq (22 %) a mis l'accent sur les rencontres, les échanges et les opportunités commerciales dans les tiers-lieux, ce qui montre que même si tous les salariés ne se rendent pas dans ces espaces pour "networker", certains participent de manière active aux communautés qui s'y trouvent.

Pas encore convaincu ? 
Je vous invite à lire l'article sur l'impact économique d'un espace de télétravail sur un territoirecelui sur les économies produites par le télétravail et la flexibilité professionnelle ou l'avenir de nos espaces de travail par Le Monde.

N'hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire